L’ARRACHE-MOTS – JUDITH BOUILLOC

Titre VF : « L’Arrache-mots« 
Autrice : Judith Bouilloc
Editeur : Hachette
Date de publication : 02 Mai 2019
Genres : Fantasy / Jeunesse
Lu en : VO (Fr)
Format : Ebook
Nombre de pages : 280 pages
Ma note : 16/20 – 4 Stars

Si «Carry On» rend hommage à Harry Potter, «L’Arrache-mots» est quant à lui une ode à la saga «La Passe-Miroir». Il est intéressant de rechercher les similitudes entre les deux œuvres.

Il ne fait aucun doute qu’Illiade, le personnage principal féminin, est une version d’Ophélie, si ce n’est qu’elle est peut-être moins complexe et par la même occasion, moins attachante. De son côté Adil est l’alter-ego de Thorn, un être glacial mais qui possède d’énormes qualités humaines.
Si les deux histoires se confondent, il n’en demeure pas moins intéressant de suivre l’évolution des rapports entre les deux protagonistes principaux, que ce soit dans «La Passe-Miroir» ou dans «l’Arrache-mots».

Tout en sachant que l’œuvre de Judith Bouilloc est une forte inspiration de l’univers de Christelle Dabos, je pense néanmoins qu’il est nécessaire de se détacher du récit original pour pleinement apprécier ce récit aux allures de fan-fiction.

J’ai trouvé que le pouvoir attribué à Illiade était extrêmement intéressant et ferait, je pense, le bonheur de beaucoup d’avides lecteurs et lectrices, comme moi. Cette dernière peut donner vie aux personnages et mondes imaginaires grâce à son don de lectrice. Par les mots lus à voix haute, Illiade est capable d’insuffler la vie aux romans qui accompagnent son quotidien.

Le récit est relativement court – il ne compte que 280 pages – et pourtant l’univers est suffisamment construit pour qu’on puisse aisément se le figurer. Il en va de même pour l’atmosphère douce et magique du monde de «L’Arrache-mots».

L’écriture de Judith Bouilloc est simple mais poétique, il est très facile de rentrer dans l’histoire et dévorer le tout en une seule bouchée.

Bien évidemment, l’autrice n’a pas le temps de construire un univers aussi complexe que celui de «La Passe-Miroir» avec ce one-shot, les enjeux sont donc forcément moins importants. Vous vous en doutez probablement, le récit se focalise principalement sur la relation naissante d’Illiade et d’Adil. J’ai vraiment été très attendrie par ces deux personnages, malgré leur tempérament que tout oppose, on prend plaisir à suivre l’évolution de leurs sentiments.

Comme je l’ai dit précédemment, les enjeux n’en sont pas vraiment puisque la longueur du récit ne permet pas une intrigue ultra-complexe. Les obstacles que peuvent rencontrer les protagonistes sont rapidement surmontés avec une facilité déconcertante, voire sont quasiment inexistants. Il faut garder en mémoire qu’il s’agit ici d’un roman destiné à un public jeunesse.

J’ai néanmoins aimé la simplicité et la douceur de ce récit. Parfois, une intrigue qui se laisse porter et qui reste simple sans être simpliste, ça fait du bien.

C’est, comme je le disais, un roman très facile à aborder, rapide à lire, il est tout à fait possible de prendre autant de plaisir lors d’une relecture.
J’ai trouvé que «L’Arrache-mots» était un bon concentré de fantasy et de romance sans pour autant tomber dans la niaiserie malgré son public jeune.
J’ai également beaucoup apprécié les nombreuses références littéraires qui ponctuent le récit. Et par-dessus tout, j’ai adoré le très bel hommage que rend l’autrice à la saga de «La Passe-Miroir».

C’était véritablement une lecture toute douce, adorable, qui m’a laissé avec le sourire aux lèvres lorsque j’ai refermé le roman.
Si vous appréciez la saga de Christelle Dabos, ou même si vous souhaitez avoir un rapide avant-goût de ce que «La Passe-Miroir» a à offrir, je vous conseille vivement de vous pencher sur «L’Arrache-mots».

4 Replies to “L’ARRACHE-MOTS – JUDITH BOUILLOC”

  1. J’ai commencé ce livre, et j’ai abandonné parce que je ne voyais pas du tout où voulait nous emmener l’auteure. A part son don, qui rend le récit très poétique et je dois avouer que ça rend l’histoire vraiment belle, je n’ai pas su mettre de mots sur l’intrigue. Je crois que je suis totalement passée à côté de ce livre, vu que tout le monde chante ses louanges.

    J’aime

    1. (Désolée de répondre si tard à ton commentaire, je suis passée à côté ^^’)
      Je pense que ce roman est en partie destiné à celles et ceux qui aiment la saga de La Passe-Miroir et qui en sont nostalgique. Je dirais que ça se lit plutôt comme une sorte de fan-fiction, un hommage à la série de Christelle Dabos. Mais effectivement, si on ne connaît pas l’histoire qui a inspiré ce roman, on peut passer à côté.

      Aimé par 1 personne

      1. J’étais comme toi au début, je refusais de lire cette saga qui ne m’attirait vraiment pas. Et puis on m’a convaincu de lire le premier tome l’année dernière et ça a été un gros coup de coeur ! J’étais hyper surprise d’autant aimer et j’ai même enchaîné avec le 2e tome qui était tout aussi bon ! Je me garde les tomes 3 & 4 en réserve pour faire durer le plaisir 🙂

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :